LA RENAISSANCE FRANÇAISE

Culture ─ Solidarité ─ Francophonie

Accueil > LAUREATS & DISTINGUES > Médailles et distinctions 2014 > Sables d’Olonne : Georges Planchot

Sables d’Olonne : Georges Planchot

mercredi 17 décembre 2014, par Internet - Site

Le 25 novembre, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée en l’Hôtel de ville des Sables d’Olonne et en présence de très nombreux amis, M.Georges Planchot a reçu des mains du Président international, la Médaille d’Or de La Renaissance Française.

REMISE DE LA MÉDAILLE D’OR DE LA RENAISSANCE FRANÇAISE à Georges PLANCHOT

JPEG - 27.9 ko

Discours de Denis FADDA

La Renaissance Française s’attache à faire dialoguer les cultures et à contribuer ainsi, dans un esprit de partage, au rapprochement des hommes et des peuples. Comme l’a voulu son fondateur, le Président de La République Raymond Poincaré, elle a aussi pour mission de reconnaître les mérites.
Dans votre cas, cher Monsieur, les mérites sont immenses. Jusqu’à ce jour, vous n’avez jamais cessé de rapprocher les hommes, de faire qu’ils puissent vivre mieux ensemble. Ceci est la marque de votre vie.

Une carrière professionnelle remarquable doublée d’un parcours para-professionnel et extra-professionnel qui l’est tout autant ; une carrière et un parcours qui démontrent que vous êtes un homme aux qualités exceptionnelles au premier rang desquelles se placent le dévouement, l’attachement fort à des valeurs, l’esprit de continuité.

I – Le dévouement

Vous avez à peine un peu plus de 20 ans lorsque vous rejoignez votre premier poste d’instituteur dans une école à deux classes dont vous êtes nommé directeur. Vous exercez aussi les fonctions de Secrétaire de Mairie. Ceci aurait pu suffire à remplir vos journées ; c’était sans compter votre sens aigu du dévouement, votre sens de l’engagement.

Effectivement, le village dans lequel vous exercez vos fonctions a vite fait de voir qui vous êtes. On vous demande d’assurer le secrétariat du club de football. Vous acceptez et vous allez jusqu’à devenir joueur alors que vous n’avez pratiqué jusqu’alors que la course et le handball. On vous demande de prendre le poste de goal, de gardien de but, qui est vacant. Vous acceptez !

Dans la foulée, vous acceptez de gérer la bibliothèque, de gérer la cantine, vous devenez metteur en scène - ce qui n’est pas simple car il faut choisir des pièces de théâtre qui correspondent au nombre et aux qualités des acteurs disponibles pour assurer des représentations, non seulement dans la commune mais aussi dans les communes voisines. Vous devenez aussi opérateur de cinéma. Soit déjà huit fonctions différentes.

Vous espérez de votre affectation suivante, dans une école plus importante, qu’elle vous permette, malgré tout, de souffler un peu... Il n’en est rien. Tout de suite vous prenez conscience de ce qui ne va pas et ne pouvez vous empêcher de vous engager dans des activités sportives, culturelles et périscolaires :création d’un club sportif au sein de l’école ; création d’une section d’athlétisme au sein du club omnisports ; création d’un foyer des jeunes afin de leur permettre d’acquérir des notions de responsabilités citoyennes ; création de rencontres socio-sportives avec deux communes voisines ; animation de la fête nationale avec le comité des fêtes que vous avez contribué à créer. Ceci en plus de l’organisation d’autres manifestations : kermesses, tombolas, bals populaires etc

Votre sens de l’engagement ne s’arrêtera pas là ; nous le verrons

2 – Votre fidélité à vos valeurs

Nous avons pu voir à travers vos premières fonctions votre constance et votre persévérance dans l’engagement, l’attention que vous ne cessez de porter aux autres, le respect que vous avez pour les êtres humains, votre besoin impérieux d’aider. Cela continuera car ce sont les valeurs que vous portez en vous.

Vous avez 40 ans environ, lorsque, professionnellement, vous décidez de vous orienter vers la prise en charge des élèves en difficultés scolaires et vous êtes nommé responsable de la Section d’éducation spécialisée du collège de Chantonnay et, l’année suivante, responsable des commissions de circonscription du secteur de La Roche-sur-Yon pour le primaire et pour le secondaire ; vous serez plus tard Directeur de l’éducation spécialisée à Laval et à Luçon.

C’est, dans le cadre de cette nouvelle activité professionnelle, que vous vous engagez dans une association qui milite pour que les enfants, comme les adultes, puissent s’intégrer le plus possible dans le monde des valides. Engagement qui vous conduit au poste de secrétaire général du Comité départemental de l’ Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés, l’APAJH .

C’est au nom de ces hautes valeurs qui sont les vôtres que vous vous engagez, au plan national, au sein de l’Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair Play (AFSVFP) dont vous êtes le Vice-président depuis 1995. Cette association qui joue un rôle essentiel, fait du respect du code du sportif un enjeu majeur pour le sport en particulier, mais aussi pour la société tout entière.

Car vous êtes bien convaincu, depuis le début de votre carrière, que les victoires dont on peut le plus s’honorer sont les victoires que l’on gagne contre soi-même.

3 – Votre esprit de continuité

Nous avons vu avec quelle constance vous agissez ; lorsque vous est confiée une responsabilité, vous l’exercez totalement, vous n’êtes pas de ces gens qui renoncent facilement. Cet esprit de continuité a été bien vite remarqué et dans la logique même de vos engagements vous avez été fortement sollicité, des responsabilités de plus en plus importantes vous ont été confiées.

Bien vite après votre arrivée aux Sables d’Olonne, en 1978, vous devenez Secrétaire général puis président du club d’ athlétisme – vous le resterez jusqu’en 2012 – dans la foulée, vous serez président du comité d’Athlétisme de Vendée.

Puis, successivement, Président du Comité départemental olympique et sportif, le CDOS (vous le serez de 1986 à 2005), Président de la Ligue d’Athlétisme des pays de la Loire, Vice président du Comité régional olympique et sportif (le CROS) des pays de la Loire, membre du Comité directeur de la Fédération française d’athlétisme, Président du conseil national des comités régionaux et départementaux olympiques et sportifs, ce de 1993 à 2009, membre de l’exécutif du comité national olympique et sportif français, Administrateur du centre national pour le développement du sport.

Conclusion

Il est frappant de constater, cher Monsieur, combien votre vie est cohérente, combien il y a de logique dans vos engagements successifs. combien vous guident éthique et probité. Seul compte pour vous l’engagement bienveillant et total au service d’autrui.

En fait, je dirais que votre vie est un engagement unique, qu’elle est une longue ligne droite. De l’Education nationale au service du sport, activité essentielle à notre société, vous avez contribué à faire des esprits sains dans des corps sains. Ce faisant, vous avez rapproché, vous avez uni, vous êtes un artisan de paix !

Heureusement, vous n’avez pas dit votre dernier mot, car vous êtes de ces hommes, rares, qui ne disent jamais leur dernier mot, et je ne serais pas étonné que vous soyez bientôt appelé à d’autres responsabilités.

__ornement.png__

JPEG - 49.2 ko
Geoffroy de Baynast - Olivier Furon Bazan - Georges Planchot - Denis Fadda

Portfolio