LA RENAISSANCE FRANÇAISE

Culture ─ Solidarité ─ Francophonie

Accueil > OU SOMMES-NOUS ? > En France > Bretagne et Loire Atlantique > Distinctions > Olivier THOMAS médaillé d’or du rayonnement culturel

Olivier THOMAS médaillé d’or du rayonnement culturel

vendredi 20 novembre 2015, par Olivier SIRE

JPEG - 178.8 ko

Cérémonie de distinction de Monsieur Olivier THOMAS par Madame Brigitte Vadier Metra, présidente de la Délégation Bretagne et Loire-Atlantique Samedi 4 octobre au Manoir de Locmaria à Carnoët (22)

Nous sommes aujourd’hui réunis au Manoir de Locmaria et je remercie son propriétaire Olivier Thomas de nous accueillir pour cette cérémonie.
Je lui laisserai le soin de nous présenter son beau repaire du XIVème siècle et pour ma part, c’est plutôt d’Olivier Thomas dont je souhaitais vous parler.
La passion d’Olivier, vous le verrez c’est la pierre mais aussi le bois, le fer …
Après un baccalauréat Électromécanique obtenu en 1985 à Sarcelles, ses études l’ont conduit à se perfectionner dans les métiers du bâtiment d’abord comme économiste métreur puis à obtenir une licence professionnelle de Génie civil du bâtiment et de la construction en 2012 à l’IUT de Limoges. Il y côtoie alors les Compagnons du devoir que nous venons de célébrer à l’occasion des cérémonies du Centenaire de La Renaissance Française qui viennent de se dérouler.
Ses expériences de restauration du patrimoine Olivier les complète avec une approche originale en réussissant en 1996 un Deug de Sciences humaines/section histoire.
Car il n’y a pas de patrimoine sans hommes qui, comme Olivier Thomas, amoureux du beau, ne cessera jamais de se perfectionner en préparant encore récemment un Master d’Histoire de l’Art, spécialisé en restauration et réhabilitation du patrimoine bâti.
Sa vie professionnelle est jalonnée de multiples expériences qui l’ont enrichi : il est successivement secrétaire de documentation au Ministère de la Culture au service régional de l’inventaire à Rouen, puis professeur d’héraldique à l’Université du Havre, puis assistant de conservation à l’Inventaire de Haute Normandie, puis animateur du patrimoine à l’Association Kergall de Plélauff (où sa mission sera plus particulièrement tournée vers les enfants, dont nous redirons jamais assez combien il est important de les sensibiliser très jeunes à l’art, à la culture et à comprendre le sens du beau).
Aujourd’hui, lorsqu’il quitte le collège où il travaille, Olivier Thomas retrouve sa passion, lui, le sauveteur de Locmaria car les connaisseurs ne s’y sont pas trompés puisqu’il reçoit en 2013 le Prix de Maisons Paysannes de France qui l’honore en lui décernant le 1er prix du Savoir Faire et plus récemment il s’est vu remettre un autre prix décerné par Vieilles Maisons Françaises dont il est membre actif. Je le laisserai nous en parler. Car il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’il se lance un défi puisqu’il a déjà restauré un manoir en Morbihan, celui de Bot-Er-Barz à Cléguérec.
Si aujourd’hui La Renaissance Française vient reconnaître les mérites d’Olivier Thomas et vient s’émerveiller devant le travail accompli, c’est parce que notre institution porte en elle cette même passion pour le patrimoine qu’elle n’a de cesse, depuis un siècle maintenant, de célébrer chaque fois qu’elle le peut.
Un siècle pendant lequel elle a mis à l’honneur toutes celles et ceux qui à travers des activités très variées célèbrent la culture et la langue française.
Nous parcourrons ainsi les régions de France et différents pays dans le monde pour dénicher les talents et les récompenser.
Ici si chaque pierre, chaque poutre, chaque ardoise, chaque cheville respire la passion, le seigneur de Locmaria lui n’a pas un coeur de pierre et c’est pour distinguer ses mérites que j’ai l’honneur de lui remettre cette distinction qu’il mérite tant.

JPEG - 120.4 ko

Voir en ligne : Une médaille d’or pour Olivier Thomas